Les deux chiens Le chien tout seul
  • Exposition Vente, Toilettage et Éducation de chiots
  • entre Marseille et Aix-en-Provence.
    • Adresse : 13480 Plan de Campagne
    • T : : 04 42 02 92 06 - e-mail : marilyne@chiots.com
    • Horaires : Du mardi au dimanche de 10h à 19h
    Westie
    Race :

    Westie

    Autre nom : West-Highland, White-Terrier
    Classification : Groupe 3 - Section B
    Pays d'origine : Grande Bretagne
    Contactez-nous !
    Voir tous nos chiots disponibles à la vente

    Historique du Westie

    Sélectionnés parmi les chiots tout blancs issus de portées de Cairn, ces produits, non reconnus dans le standard de leur race, ont été élevés pour en créer une à part. Le succès a rapidement été au rendez-vous sur tous les continents.

    Caractère du Westie

    Petit, actif, plein d’allant, rustique, pourvu d’une bonne dose d’amour propre, avec un air fripon. Vif, gai, courageux, indépendant mais affectueux. L’éducation devra être ferme pour lui imposer un minimum de discipline.

    Divers

    La race est sujette à de fréquentes allergies de peau, comme c’est souvent le cas chez les produits blancs. Ce chien a besoin de beaucoup d’entretien et d’exercice régulier.

    Durée moyenne de vie : 14 ans.

    Allure générale du Westie

    Solidement construit. La poitrine est bien descendue, ainsi que les dernières côtes. Le dos est droit. L’arrière-main est puissant sur des membres postérieurs musclés, faisant preuve, manifestement, de force et d’activités magnifiquement combinées.

    Taille : Environ 28 cm.

    Poids : 6 à 8 kg (donné ici à titre indicatif).

    Robe du Westie

    Poil : poil double. Le poil de couverture consiste en un poil dur d’environ 5 cm de longueur (2 pouces), sans aucune boucle. Le sous-poil, qui ressemble à de la fourrure, est court, doux, serré. Le poil ouvert est un défaut grave.

    Couleur : blanc.

    Tête du Westie

    La distance de l’occiput aux yeux est légèrement supérieure à celle du chanfrein. La tête est couverte d’un poil dense ; elle est portée de façon à former un angle droit ou aigu par rapport à l’axe du cou. La tête ne doit pas être portée en extension.

    Crâne : Légèrement bombé. Pris par le travers du front, le Westie doit présenter un contour sans heurt. Le crâne, du niveau des oreilles jusqu’aux yeux, ne présente qu’un très léger amincissement.

    Stop : Marqué ; le Westie est formé par les lourdes arcades sourcilières qui sont immédiatement au-dessus des yeux et légèrement en surplomb, et une légère dépression entre les yeux.

    Région faciale

    Truffe : Noire, assez grande, et offre un profil sans heurt avec le reste du museau. La truffe ne doit pas former saillie en avant.

    Museau : Le chanfrein va en s’amenuisant graduellement de l’oeil jusqu’au nez; le Westie n’est pas concave; le Westie ne tombe pas brusquement sous les yeux où le Westie a de la substance.

    Mâchoires / Dents : Les mâchoires sont fortes et d’égale longueur. Aussi large entre les canines que cela est compatible avec l’expression friponne recherchée. Les dents sont grandes pour la taille du chien et présentent un articulé régulier en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées à l’aplomb des mâchoires.

    Yeux : Bien écartés, de grandeur moyenne, pas ronds, aussi foncés que possible. Ils sont légèrement enfoncés dans la tête, vifs et intelligents, ce qui, sous les lourds sourcils, donne un regard perçant. L’oeil clair est un très grave défaut.

    Oreilles : Petites, droites et portées fermement. Elles se terminent en une pointe aiguë. Elles ne sont ni trop écartées, ni trop rapprochées à l’attache. Le poil des oreilles est court et lisse (velouté) et ne doit pas être coupé. Les oreilles ne doivent avoir aucune frange au sommet. Les oreilles rondes à l’extrémité, larges, grandes ou épaisses ainsi que celles couvertes d’un poil trop abondant constituent de graves défauts.

    Cou du Westie

    Suffisamment long pour permettre le port correct de la tête tel qu’il est demandé ; le Westie est musclé et s’épaissit graduellement vers sa base de façon à se fondre dans des épaules bien obliques.

    Corps du Westie

    Le corps est globalement compact.

    Dos : Droit.

    Rein : Large et fort.

    Poitrine : Bien descendue, les côtes bien cintrées dans leur moitié supérieure, présentant un aspect un tantinet plat. Les côtes postérieures ont une hauteur considérable et la distance de la dernière côte à la hanche est aussi courte que le permet le libre mouvement du corps.

    Queue du Westie

    Longue de 5 à 6 pouces (12,5 à 15 cm), couverte d’un poil dur, sans frange, aussi droite que possible, portée fièrement mais ni gaie ni recourbée sur le dos. La queue longue est un défaut et elle ne doit, en aucun cas, être écourtée.

    Membres antérieurs du Westie

    Courts et musclés, droits et couverts d’un poil court, dur et dense.

    Épaules : Inclinées vers l’arrière. Les omoplates sont larges et bien serrées contre la paroi thoracique. L’articulation formée par l’omoplate et l’humérus doit être placée en avant.

    Coudes : Bien rentrés pour permettre le mouvement bien dégagé des membres antérieurs, parallèlement à l’axe du corps.

    Membres postérieurs du Westie

    Forts, musclés et larges vus de dessus. Les membres sont courts, musclés et nerveux.

    Cuisse : Très musclées et pas trop écartées.

    Jarrets : Coudés et bien disposés sous le corps de façon à être assez près l’un de l’autre, que le chien soit en station ou en action. Les jarrets droits ou affaissés sont de graves défauts.

    Pieds du Westie

    Les pieds antérieurs sont plus grands que les postérieurs. Ils sont ronds, proportionnés dans leur taille, forts, pourvus de coussinets épais et couverts d’un poil court et dur. Les pieds postérieurs sont plus petits et pourvus de coussinets épais. La surface inférieure des coussinets et tous les ongles sont noirs de préférence.

    Allures du Westie

    Le mouvement est dégagé, droit devant et facile de toute part. Les antérieurs se portent en avant sans contrainte à partir de l’épaule. À l’arrière, le mouvement est franc, puissant et ramassé. Grassets et jarrets sont bien fléchis et les jarrets s’engagent sous le corps pour donner l’impulsion. Une démarche raide ou guindée à l’arrière, de même que les jarrets de vache, sont de graves défauts.