Les deux chiens Le chien tout seul
  • Exposition Vente, Toilettage et Éducation de chiots
  • entre Marseille et Aix-en-Provence.
    • Adresse : 13480 Plan de Campagne
    • T : : 04 42 02 92 06 - e-mail : marilyne@chiots.com
    • Horaires : Du mardi au dimanche de 10h à 19h
    Papillon
    Race :

    Papillon

    Autre nom : Phalène
    Classification : Groupe 9 - Section 10
    Pays d'origine : France
    Contactez-nous !
    Voir tous nos chiots disponibles à la vente

    Historique du Papillon

    La race est connue depuis le Moyen-âge, et a été obtenue par la réduction de l'Epagneul de chasse. La variété Phalène est la plus ancienne et déjà, au 16ème siècle, Le Titien la représentait telle qu'on peut la voir aujourd'hui. Ce petit chien était devenu la coqueluche des Cours et des Salons. Un peu plus tard, Rembrandt, Vélasquez, Rubens ou Clouet, entre autres, ne manquèrent pas de la faire figurer à leur tour dans leurs oeuvres. Vers la fin du 19ème siècle, création du Papillon par diverses alliances, dont le Spitz. La différence essentielle entre les deux variétés consiste dans le port des oreilles et, pour une part infime, dans le caractère.

    Malgré l'adoration dont a bénéficié l'Epagneul nain continental durant plusieurs siècles, la race décline au début du 20ème. Depuis quelques années, et sous l'impulsion de son Club, elle est à nouveau prospère.

    Il faut signaler qu'en dehors de la France, de l'Angleterre et des Etats-Unis, les deux variétés sont considérées comme deux races à part entière.

    Caractère du Papillon

    C'est un chien vif et gai, possédant même aux dires de certains, un véritable don de comédien. Très affectueux, aimant les caresses, le Papillon est très attaché à son maître. Le Phalène a le caractère doux du chien de chasse. Le Papillon est souvent plus tonique. Les deux variétés sont d'excellents ratiers et chasseurs de lapins et, à l'occasion, peuvent faire d'honnêtes gardiens.

    Divers

    Correctement éduqué, ce chien se montre docile. le Papillon est, de plus, propre comme un chat.

    Durée moyenne de vie : 14 à 15 ans.

    Aspect général du Papillon

    Petit épagneul de luxe, de structure normale et harmonieuse, à poil long et à museau modérément long et plus court que le crâne. D'aspect vif, gracieux et cependant robuste, d'allure fière et à la démarche aisée et élégante. Le corps est légèrement plus long que haut.

    Taille : 28 cm environ.

    Robe du Papillon

    Poil : La fourrure, sans sous-poil, est abondante, brillante, ondée mais non bouclée, ni molle. Peu résistante, à reflets soyeux. Le poil et planté à plat, assez fin en soi-même, un peu recourbé par l'onde. L'aspect de la fourrure se rapproche de celui du poil des petits Epagneuls anglais, mais diffère nettement de celui des Epagneuls Pékinois D'autre part elle ne doit avoir aucune ressemblance avec celle du Loulou. Le poil et court sur la face, le museau, le devant des pattes et le dessous du jarret. De longueur moyenne sur le corps, le poil s'allonge au cou pour former une collerette et un jabot bien ondé descendant sur la poitrine. le Papillon forme des franges aux oreilles et à la partie postérieure des pattes de devant. A la partie postérieure des cuisses, une ample culotte s'étale en mèches souples. De minces touffes peuvent exister entre les doigts et les dépasser légèrement à condition de ne pas alourdir le pied, mais au contraire de l'affiner en l'allongeant. A titre indicatif, certains chiens en bonne condition de fourrure ont un poil de 7,5 cm au garrot et des franges de 15 cm à la queue.

    Couleur : Toutes les couleurs sont admises sur un fond de robe blanc. Sur le corps et les membres, le blanc doit être dominant par rapport à la couleur. On recherche le blanc en tête, prolongé par une liste plus ou moins large. Une marque blanche est admise sur la partie inférieure de la tête, mais le blanc dominant en tête constitue un défaut. Dans tous les cas, les paupières et la truffe doivent être pigmentées.

    Tête du Papillon

    Normalement proportionnée au corps et proportionnellement plus légère et plus courte que chez l'Epagneul de grande et moyenne taille. Le crâne pas trop arrondi ni de profil ni de face, montrant parfois une légère trace de sillon médian. Le museau, plus court que le crâne, est fin, effilé et pas trop évidé latéralement. le Papillon ne peut être retroussé. Le chanfrein rectiligne est relié au crâne par une dépression assez accentuée. Chez les chiens plus lourds cette dépression est moindre, mais cependant sensible. Chez les chiens plus petits elle est nettement marquée sans jamais présenter une brusque cassure.

    Truffe : Petite, noire et arrondie, mais légèrement aplatie sur le dessus.

    Lèvres : Très pigmentées, minces et serrées.

    Denture : Assez forte, s'ajustant bien de façon normale.

    Langue : Elle ne doit pas être apparente. Le fait de dépasser constamment, ou de ne pas rester rentrée une fois touchée par le doigt, constitue un défaut.

    Yeux : Assez grands et bien ouverts, ils ont la forme d'une amande très large. Non-proéminents, placés assez bas dans la tête, le coin interne situé à l'intersection du crâne et du museau. De couleur foncée et très expressifs, la paupière très pigmentée.

    Oreilles : D'une tégumentation assez fine mais résistante. Qu'il s'agisse de l'oreille oblique ou de l'oreille montante et quand on l'examine à la main, le cartilage ne peut se terminer en pointe trop effilée. Les oreilles sont implantées assez en arrière sur la tête, suffisamment distantes l'une de l'autre pour qu'apparaisse la forme légèrement arrondie du crâne.

    Variété à oreilles tombantes, dite Phalène : L'oreille au repos est implantée haut, sensiblement plus haut que la ligne des yeux, portée pendante et néanmoins assez mobile. Elle est garnie de poils ondés pouvant atteindre une grande longueur, ce qui donne au chien un aspect de joliesse.

    Variété à oreilles droites, dite Papillon : L'oreille est attachée haut, la conque bien ouverte et dirigée de côté. Le bord interne de la conque forme un angle approchant de 45° avec l'horizontale. En aucun cas l'oreille ne doit pointer vers le haut, ce qui rappelle l'oreille du Loulou et doit être formellement rejeté. L'intérieur de la conque est garni de poils fins également ondés, les plus longs dépassant de peu le bord de l'oreille. La face externe, au contraire, est recouverte de poils longs qui forment des franges retombantes, dépassant largement le bord de l'oreille. Le croisement des deux variétés produit souvent des oreilles mi-dressées, à la pointe retombante. Cette forme mixte du port des oreilles est un grave défaut.

    Cou du Papillon

    Noblement galbé, pas trop court, le Papillon s' insère sans heurt dans le garrot; sec, sans fanon ni peau lâche ; la peau de la gorge est ferme et bien appliquée sans former aucun pli.

    Corps du Papillon

    Ligne du dessus : Dès le garrot légèrement en pente vers l'arrière.

    Garrot : le Papillon constitue le point le plus haut du dessus.

    Dos : Fort, court et ferme.

    Rein : Fort. La distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte, de sorte que le chien apparaît ramassé.

    Croupe : Elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.

    Poitrine : De largeur modérée, de coupe transversale ovale, elle descend jusqu'au niveau des coudes. Le poitrail est nettement accusé par la pointe du sternum.

    Ligne du dessous et ventre : Les flancs ne sont pas exagérément relevés. Avec la partie inférieure de la cage thoracique, le dessous dessine une belle ligne arquée.

    Cou du Papillon

    De longueur moyenne, le Papillon est un peu arqué à la nuque.

    Corps du Papillon

    La ligne du dessus n'est ni trop courte, ni arquée, ni ensellée, sans cependant pouvoir être plate. Le rein est solide et légèrement arqué. La poitrine est large, assez descendue. Son périmètre, pris entre les deux dernières côtes, doit être sensiblement équivalent à la hauteur du garrot. Le côté est bien arqué. Le ventre est légèrement relevé.

    Membres du Papillon

    Antérieurs : L'épaule et le bras sont bien développés et de même longueur. Ils sont attachés l'un à l'autre sous un angle normal et bien appliqués contre le tronc.

    Postérieurs : Les pattes sont droites, fermes et assez fines. Le sujet ne doit pas paraître enlevé. Les jarrets sont normalement coudés. Vu de devant ou de derrière les pattes sont parallèles.

    Pieds : Assez longs et dits de "lièvre ", reposant d'aplomb sur leurs soles. Ongles forts, de préférence noirs, plus clairs chez les sujets à robe brune ou blanche. Les ongles blancs chez les sujets blancs ne constituent pas une faute si le sujet est bien pigmenté ailleurs. Les doigts sont nerveux avec une sole résistante, bien garnis entre eux de poils fins dépassant le bout du pied formant pointe.

    Queue du Papillon

    Attachée assez haut et plutôt longue, elle est très frangée et forme un beau panache. Quand le chien est en éveil, elle est portée relevée dans le plan de l'épine dorsale et incurvée, l'extrême pointe pouvant effleurer le dos. Jamais elle ne devra s'enrouler ni être posée plat sur le dos.